Léon Chéneau, notre ami, nous a quittés…

Après le récent départ de Eugène Halgand, notre Fédération perd à nouveau un ami cher et fidèle : Léon Chéneau .Membre fondateur, en 1974, et président de la section UNC-AFN de Sainte-Marie sur Mer, il a très vite accepté d’apporter son aide au niveau du bureau départemental (de 1974 à 2014). Vice-président en charge du secteur du Pays de Retz, il n’a jamais compté son temps consacré au service des autres. Membre de la commission d’action sociale, il a toujours été attentif à venir en aide à celles et ceux qui éprouvaient de réelles difficultés. Léon était un homme juste et droit. Son implication dans l’organisation des congrès départementaux était totale. Chargé du protocole lors des cérémonies, il accomplissait sa mission avec beaucoup de rigueur et d’attention. Membre du Conseil d’administration de l’Office départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, il en est devenu le vice-président de sa commission sociale, Son bon sens, loin des divergences et des conflits, était apprécié par tous. Il s’est aussi dévoué au sein de la CARAC, mutuelle retraite des anciens combattants.

Léon n’a jamais formulé de désir de reconnaissance, mais ses services n’ont pas été oubliés et il s’est vu remettre les insignes de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite. Une juste récompense appréciée par tous. Léon aimait son pays la France, restant fidèle aux valeurs qui ont fait sa grandeur. Il adorait Pornic, par-dessus tout et bien sûr Sainte-Marie son joli village, auquel il a consacré tant de dévouement. Il était très attaché à la Mémoire, sans laquelle le futur devient aléatoire. Son chemin était fait d’amitié sincère, de solidarité, de respect.

La cérémonie célébrée à Sainte-Marie le mardi 14 décembre, aura été à la hauteur de ses mérites : cette assemblée recueillie, tous ces drapeaux, tous ces amis réunis autour de sa famille; un hommage touchant du président de l’UNC44, Elie Brisson…  Tout cela scellant à jamais les mérites d’un homme simple, discret, efficace et généreux.

Adieu Léon, merci, repose en paix.

Léon Chéneau