Editorial

Le billet de Gisèle PASQUIER, Présidente des Veuves de Guerre et Veuves d’Anciens Combattants.

(parution Voix du Combattant – mai 2021)

Quelles sont les actions à entreprendre lors du décès de l’un de nos adhérents ?

Une aide financière momentanée peut-être allouée rapidement au conjoint survivant sur présentation d’un dossier circonstancié. Dans cette hypothèse, le délégué social de l’association ou la commission d’action sociale de l’UNC44 se tient à la disposition de la veuve pour lui apporter le soutien de la fédération.

Il convient de rappeler que la retraite du combattant n’a plus sa raison d’être en cas de veuvage. A contrario, la ½ part fiscale demeure.

Si elle le souhaite, elle peut devenir adhérente à l’UNC et également rejoindre le conseil d’administration local voire départemental.

L’association locale peut aussi l’accompagner pour effectuer sa demande de carte de ressortissante de l’ONAC. Cette procédure est gratuite et autorise l’obtention de certains avantages.

Chères lectrices, la présidente départementale des veuves d’anciens combattants et veuves de guerre reste toujours à votre écoute pour tout renseignement et pour vous accompagner dans vos démarches.

Le Billet de Louis Prime, président délégué départemental

Porte-drapeau, symbole de la République

(parution Voix du Combattant – avril 2021)

La fonction de porte-drapeau, observée et respectée par tous, représente les valeurs de la République et de la nation. Comme toute personne ayant un rôle clé dans le cérémonial officiel, le porte-drapeau obéit à un protocole et un code vestimentaire précis.

Digne représentant de son association, sa tenue vestimentaire doit être irréprochable. Il doit de préférence porter un costume aux couleurs sombres et unies, une cravate noire ou celle de l’association et une paire de gants blancs, en respect de l’emblème porté. Le port de la coiffure est conseillé. Les décorations officielles sont portées à gauche et les décorations associatives à droite.

Le porte-drapeau rend hommage, au nom de la Nation française, aux combattants et aux disparus. En ce sens, l’exercice de cette mission, place la dignité comme étant le premier de ses principes fondateurs.

Le Billet de Jean-Louis Vasserot, attaché auprès du président pour le juridique

(parution Voix du Combattant – mars 2021)

Président de l’association de Sainte-Luce-sur-Loire et administrateur départemental, je réponds en tant que conseiller aux demandes du président fédéral, afin de gérer des affaires le plus souvent d’ordre juridique, ou assurer des correspondances et écrits sensibles, dont l’écriture des nouveaux statuts de notre fédération et de nos associations locales.

Le siège national de l’Union Nationale des Combattants vient d’approuver ses nouveaux statuts écrits en lien avec le ministère de l’intérieur et a demandé aux fédérations départementales de rendre leurs statuts cohérents avec les siens. Nous avons donc élaboré un nouveau document en collaboration avec Paris. Il a été approuvé lors de notre Assemblée Générale fédérale le 18 novembre dernier.

Nous devons maintenant à la demande du siège national, assurer la cohérence des statuts de nos associations locales avec ces nouveaux statuts fédéraux et nous avons préparé ce document commun à toutes nos associations. Il sera transmis prochainement, pour approbation lors des assemblées générales à venir. La fédération transmettra ultérieurement ces documents au Préfet pour enregistrement.

Un Règlement Intérieur devra également être mis en œuvre pour préciser le fonctionnement interne de chaque association locale. Ecrit et géré par chaque conseil d’administration, il est obligatoire. Nous avons  préparé un modèle qui sera mis à disposition.

Le Billet de Elie BRISSON, Président départemental

Partenariat de l’UNC 44 avec le rectorat d’Académie de Nantes

(Parution Voix du Combattant – février 2021)

L’Union départementale des anciens combattants (UNC 44) s’investie entre autre, à établir entre les combattants et victimes de guerre d’un côté et les pouvoirs publics de l’autre, une relation forte. A cet égard, un partenariat prenant effet le 1er janvier 2021 a été signé récemment entre le recteur de l’académie de Nantes et le président départemental de l’UNC. Il a pour effet de favoriser la rencontre entre le monde combattant et les élèves du second degré afin que ceux-ci aient une meilleure compréhension des évènements historiques. Parmi les initiatives, soulignons le prêt d’expositions temporaires et la rencontre entre les élèves et les adhérents de l’institution au travers de témoignages et d’expériences vécues. Pour dynamiser cette action, le délégué académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle du rectorat et des inspecteurs en charge de la mission Mémoire citoyenneté sont mobilisés.

Le Billet de Muriel Logodin – trésorière de l’UNC 44

Place et rôle des membres associés au sein de  l’UNC

(parution Voix du Combattant – janvier 2021)

Membre associé de l’institution bien que n’appartenant  pas au monde combattant, je suis l’un des vecteurs de la transmission de la mémoire.

Trésorière du Souvenir Français du Comité d’Orvault, j’ai rejoint l’Union Nationale des Combattants départemental en qualité de trésorière bénévole.

Mon investissement personnel répond à une volonté de pérenniser la mémoire des anciens combattants dont nous sommes tous les dépositaires au travers de nos familles.

A ce titre, j’assure la gestion financière de l’UNC 44 et de ses 8600 adhérents.

La baisse régulière des effectifs nous contraints à dynamiser le recrutement par des forces vives, combattantes (OPEX) et non combattantes (Soldats de France et membres associés).

Les fonds gérés s’élèvent pour la partie recette à 276 500 € qui comprennent les cotisations annuelles, la vente de médailles et articles spécifiques, la location de deux parkings, les intérêts financiers et la vente des carnets de tombola.

Quant aux charges d’un montant de 269 400 €, elles comprennent les charges fixes à l’instar de la publication de la Voix du Combattant, des redevances nationales à l’UNC, aux frais administratifs et postaux, à la location de matériels bureautiques, taxe foncière et dotations aux amortissements. En outre 41 300 € concernent l’achat de médailles et articles divers, l’organisation à l’échelon national et inter régional des congrès et l’action sociale pour venir en aide à nos adhérents en difficulté.

Par ailleurs, le centenaire de l’UNC 44 qui a eu lieu le 30 juin 2019 à Pontchâteau s’est élevé à 68 000 euros soit une charge de 7,88 € par adhérent.

Il en résulte une gestion saine et optimisée qui permet à l’UNC 44 d’être présente et reconnue par l’ensemble de la communauté.